Le gouvernement belge lance l’achat de 477 blindés français pour 1,1 milliard

Le gouvernement a donné jeudi son aval au lancement d’un projet pour l’achat à la France de près de 500 véhicules blindés à roues de deux types, pour un montant d’1,1 milliard d’euros dans le cadre d’un partenariat franco-belge, a annoncé le ministère de la Défense.

Soixante véhicules de combat médians du type “Jaguar” et 417 véhicules de combat légers de type “Griffon” seront achetés, avec les moyens de communication ainsi que les pièces de rechange, a précisé la Défense dans un communiqué.

“L’objectif est d’établir un partenariat fondé sur des véhicules de combat français et belges identiques”.

Ces véhicules 6×6 doivent remplacer durant la prochaine décennie les actuels blindés légers MPPV (“Multipurpose Protected Vehicles”) de type Dingo II et les engins plus lourds que sont les “Armoured Infantry Vehicles” (AIV) de type Piranha III utilisés par les cinq bataillons de manœuvre (anciennement d’infanterie et d’artillerie), a précisé un spécialiste du dossier à l’agence Belga.

Ce programme de remplacement, prévu dans la “vision stratégique” préparée par le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), avant qu’elle ne soit rognée par le gouvernement fédéral avant approbation définitive, en juin 2016, s’appelle “Camo” (pour “capacité motorisée”). Il s’agit de rééquiper les unités de la composante Terre de véhicules légers à médians – bien loin des capacités de blindés lourds à nouveau réclamées par l’Otan à ses Etats-membres pour faire face, par exemple, à une attaque russe.

“Il s’agit du plus grand programme d’investissement pour les forces terrestres annoncé dans la vision stratégique du ministre”, a souligné le cabinet de M. Vandeput dans un communiqué.

Cette acquisition, conforme aux principes de la vision stratégique, va de pair avec une révolution concernant la coopération de défense pour la composante Terre en la dotant de véhicules de combat identiques à ceux de l’armée de Terre française.

L’objectif de ce partenariat est que la Belgique et la France auront une organisation commune et que la formation, l’entraînement et le soutien logistique seront organisés conjointement. Comme annoncé dans la vision stratégique, l’opérationnalité et l’efficacité des forces terrestres belges sont ainsi renforcées et, en même temps, la construction d’une défense plus européenne, de bas en haut, souligne le communiqué.

Ces nouveaux véhicules de combat sont actuellement développés dans le programme français Scorpion et formeront la de base de la capacité motorisée interarmes de la Défense belge. Ils seront également utilisés dans une version médicale et de reconnaissance.

Pour la Défense, cela signifie “un énorme pas qualitatif en avant” en assurant un déploiement opérationnel plus sûr et plus efficace. L’entrée en service des véhicules est programmée dans la période 2025-2030 et il est prévu de commencer déjà à court terme avec le développement du partenariat étroit avec la France.

“Avec cet investissement, le gouvernement choisit explicitement de moderniser les forces terrestres motorisées existantes afin que celles-ci puissent continuer à rester le fer de lance de l’engagement belge dans le cadre de la sécurité collective. Les nouveaux véhicules de combat sont nécessaires pour continuer à jouer un rôle dans les opérations et pour assurer la sécurité individuelle des militaires”, a souligné M. Vandeput, cité par le communiqué.

Le ministère français de la Défense a commandé le 24 avril dernier 319 premiers Griffon et vingt premiers Jaguar auprès de Nexter Systems, Renault Trucks Defense et Thales.

Le Griffon est un véhicule blindé multi-rôle (VBMR) à six roues et pesant environ 25 tonnes. Il doit remplacer en France les véhicules de l’avant blindé (VAB) que ce soit pour des missions de transport de troupes, poste de commandement, observation pour l’artillerie et évacuation sanitaire.

Le Jaguar est, quant à lui, un engin blindé de reconnaissance de combat (EBRC). Lui aussi doté de six roues et pèse près de 25 tonnes, mais il va remplacer les chars légers AMX10RC et Sagaie ainsi que les VAB équipés des missiles Hot. Canon de 40 mm télescopé, missile moyenne portée MMP, ou encore tourelleau téléopéré, composeront son système d’armement.

Article Belga et 7sur7

Comments are closed.