L’Union européenne et le Mexique ont conclu les négociations sur leur nouvel accord commercial

L’Union européenne et le Mexique ont conclu aujourd’hui les derniers points en suspens des négociations sur leur nouvel accord commercial. Le commissaire chargé du commerce, Phil Hogan, et la ministre mexicaine de l’économie, Graciela Márquez Colín, ont confirmé aujourd’hui — lors d’un entretien téléphonique – la portée exacte de l’ouverture réciproque des marchés publics et le niveau élevé de prévisibilité et de transparence attendu dans les procédures de marchés publics. Désormais, la voie est ouverte à la signature et à la ratification de l’accord selon les règles et procédures respectives de chacun des partenaires.

Le commissaire chargé du commerce, Phil Hogan, a déclaré: «Ces derniers temps, la lutte que nous menons dans la crise du coronavirus mobilise toute notre énergie, mais nous avons aussi fait progresser notre programme en faveur d’un commerce ouvert et équitable, qui n’a rien perdu en importance. Nous aurons encore plus besoin de cette ouverture, de ces partenariats et de cette coopération pour reconstruire nos économies après la pandémie. Je suis heureux de constater que nous partageons cette vision avec nos partenaires mexicains et que les travaux que nous avons poursuivis sans relâche sont sur le point d’aboutir. L’accord auquel nous sommes parvenus aujourd’hui témoigne de notre volonté commune de maintenir le calendrier de notre partenariat et de notre coopération. L’entrée en vigueur de cet accord aidera l’UE et le Mexique à soutenir leurs économies et à stimuler l’emploi.»

Avec ce nouvel accord commercial entre l’UE et le Mexique, la quasi-totalité des échanges de biens entre l’UE et le Mexique seront exempts de droits de douane. L’accord fixe aussi des règles novatrices en matière de développement durable, avec par exemple un engagement sur les résultats de l’application de l’accord de Paris sur le changement climatique. Par ailleurs, c’est la première fois que l’UE intègre dans un accord avec un pays d’Amérique latine des clauses sur la protection des investissements. Les procédures douanières seront simplifiées pour stimuler les exportations.

L’accord global plus vaste, dont l’accord commercial fait partie intégrante, couvre aussi la protection des droits de l’homme et comporte des chapitres sur la coopération politique et la coopération au développement. Il sera aussi le tout premier accord commercial de l’UE qui comportera des dispositions visant à lutter contre la corruption et qui comprendra des mesures de lutte contre la corruption et le blanchiment de capitaux.

Le Mexique est le premier partenaire commercial de l’UE en Amérique latine, avec des échanges bilatéraux valant 66 milliards d’euros pour les biens (en 2019) et 19 milliards pour les services (en 2018). Les exportations européennes de biens au Mexique dépassent les 39 milliards d’euros chaque année. Le volume des échanges de biens a plus que triplé depuis l’entrée en vigueur de l’accord initial en 2001. La modernisation de l’accord commercial permettra de maintenir cette croissance historique.

Prochaines étapes

La révision juridique de l’accord est en cours de finalisation. L’accord sera ensuite traduit dans toutes les langues de l’UE. Après traduction, la proposition de la Commission sera transmise pour signature et conclusion au Conseil et au Parlement européen.

Contexte

L’accord commercial s’inscrit dans le cadre d’un accord global plus vaste, qui établit le cadre pour les relations de l’Union européenne avec le Mexique et qui couvre des questions d’intérêt commun plus vastes qui vont au-delà du commerce, y compris des questions liées à la politique, au changement climatique et aux droits de l’homme. En 1997, le Mexique a été le premier pays d’Amérique latine à signer un accord global avec l’Union européenne. L’UE et le Mexique ont tenu le premier cycle de négociations de ce nouvel accord, modernisé, en mai 2016. Ils sont parvenus à un accord de principe deux ans plus tard, en avril 2018, en laissant certaines questions techniques en suspens. Celles-ci sont maintenant toutes tranchées.

Pour de plus amples informations

MÉMO
Page web spécifique
Fiches d’information
Témoignages d’exportateurs
L’accord commercial expliqué (questions/réponses)
Relations commerciales entre l’UE et le Mexique
Accord de principe

Comments are closed.